Quels sont les thèmes centraux des tragédies de Corneille ?

janvier 21, 2024

On ne peut parler du théâtre français sans évoquer Pierre Corneille, un des piliers de la littérature française du XVIIe siècle. Né à Rouen en 1606, Corneille a marqué l’histoire du théâtre avec ses célèbres tragédies, notamment "Le Cid". Mais quels sont les thèmes centraux qui traversent les pièces de cet auteur de génie ? C’est ce que nous allons explorer dans cet article.

Corneille, le maitre de la tragédie

Le nom de Corneille est synonyme de tragédie. Il a profondément marqué l’histoire du théâtre français et européen par son talent unique pour mêler les passions humaines les plus profondes à des enjeux politiques et sociaux.

Corneille, auteur prolifique, a écrit plus d’une vingtaine de pièces, chaque pièce étant une exploration de l’âme humaine face à des dilemmes moraux et éthiques. Ses personnages, qu’il s’agisse de Rodrigue dans "Le Cid" ou de Chimène dans la même pièce, sont toujours confrontés à des conflits internes et externes qui les poussent à leurs limites.

L’honneur, un thème récurrent

L’un des thèmes les plus omniprésents dans l’œuvre de Corneille est l’honneur. Dans "Le Cid", par exemple, Rodrigue doit choisir entre son amour pour Chimène et l’honneur de sa famille. Ce dilemme déchirant est au cœur de la pièce, alimentant le drame et la tension.

L’honneur est souvent lié à la notion de devoir. Les personnages de Corneille ont une forte conscience de leurs responsabilités envers leur famille, leur roi, ou leur cité. Lorsqu’ils sont confrontés à un choix difficile, ils mettent souvent l’honneur et le devoir au-dessus de leurs désirs personnels.

L’amour face aux obligations sociales

L’amour est un autre thème central des pièces de Corneille. Mais loin d’être une idylle romantique, l’amour chez Corneille est souvent un champ de bataille.

Dans "Le Cid", l’amour de Rodrigue et Chimène est mis à l’épreuve par le conflit entre leurs pères. Dans "Horace", l’amour de Camille pour son frère est confronté à la loyauté de ce dernier envers Rome. Ces tragédies montrent que l’amour chez Corneille n’est jamais simple ou facile. Il est toujours en tension avec les obligations sociales et familiales.

Le pouvoir et la politique

Le pouvoir et la politique sont aussi des thèmes importants dans les pièces de Corneille. Ses personnages sont souvent des rois, des princes, ou des héros qui ont une grande influence sur leur cité. Leurs décisions ont non seulement des conséquences sur leur vie personnelle, mais aussi sur le destin de leur peuple.

Dans "Cinna", par exemple, le personnage principal est tiraillé entre son ambition de prendre le pouvoir et sa loyauté envers l’empereur Auguste. Cette pièce explore les dilemmes politiques et les manipulations qui accompagnent souvent le pouvoir.

Le conflit intérieur des personnages

Enfin, un autre thème central des tragédies de Corneille est le conflit intérieur. Ses personnages sont souvent déchirés entre leurs désirs personnels et leurs obligations envers les autres. Ce conflit intérieur est le moteur de l’action et crée une tension dramatique intense.

Ce thème est particulièrement évident dans "Polyeucte", où le personnage principal est déchiré entre sa foi chrétienne et son amour pour sa femme. Ce conflit intérieur pousse Polyeucte à des actes extrêmes, montrant à quel point les dilemmes moraux peuvent pousser les personnages de Corneille à leurs limites.

Ainsi, à travers l’honneur, l’amour, le pouvoir, la politique et le conflit intérieur, Corneille explore les dilemmes humains avec une profondeur et une complexité qui font de lui un des plus grands dramaturges de l’histoire du théâtre. Ses tragédies continuent à fasciner et à émouvoir, plus de quatre siècles après leur création.

La tragi-comédie dans l’œuvre de Corneille

Bien que le nom de Pierre Corneille soit indissociable de la tragédie, il est important de souligner que l’auteur a également fait une incursion remarquable dans le monde de la tragi-comédie. Ce genre, qui mêle tragédie et comédie, est utilisé par l’auteur pour explorer de nouveaux enjeux et de nouveaux dilemmes.

Corneille n’hésite pas à injecter des éléments comiques dans ces situations tragiques, ce qui ajoute une dimension supplémentaire à ses pièces. Par exemple, dans "L’Illusion Comique", Corneille utilise le personnage de Matamore pour insuffler de l’humour dans une trame plutôt dramatique. L’auteur trouve un équilibre entre les moments de tension et les moments de soulagement comique, ce qui rend ses pièces plus accessibles et captivantes.

La tragi-comédie permet également à Corneille d’explorer le thème de l’illusion et de la réalité. Dans "L’Illusion Comique", par exemple, le spectateur est sans cesse amené à questionner la réalité de ce qu’il voit. Cette exploration de l’illusion et de la réalité est un thème récurrent dans l’œuvre de Corneille, qui aime à déstabiliser son public et à le pousser à remettre en question ses propres perceptions.

Corneille et l’Académie française

Il est également nécessaire de mentionner le rôle crucial que Corneille a joué au sein de l’Académie française. Élu en 1647, Corneille apporte à l’Académie une vision nouvelle du théâtre classique. Ses œuvres, notamment le "Cid Corneille", sont le reflet de sa pensée et de sa pratique théâtrale.

Au cours de ses années à l’Académie, Corneille a travaillé à l’élaboration du "Discours de réception", un texte qui a marqué l’histoire du théâtre français. Dans ce discours, Corneille parle de la nécessité d’un théâtre qui reflète les réalités de son époque, mettant l’accent sur l’importance de l’honneur et de la vertu.

Corneille est également impliqué dans la rédaction du premier "Dictionnaire de l’Académie française", où il insiste sur la clarté et la précision du langage. Cet engagement montre à quel point Corneille était dévoué à l’idée d’un théâtre accessible et compréhensible pour tous.

Conclusion

Pierre Corneille, natif de Rouen et membre de l’Académie française, demeure un pilier du théâtre français du XVIIe siècle. Les tragédies de Corneille, marquées par des thèmes tels que l’honneur, l’amour, le pouvoir et le conflit intérieur, continuent d’émouvoir et de fasciner, plus de quatre siècles après leur création.

Que ce soit à travers la tragi-comédie ou ses contributions à l’Académie française, Corneille a laissé une empreinte indélébile dans l’histoire du théâtre. Son œuvre, riche et complexe, reflète à la fois les préoccupations de son époque et les dilemmes universels de l’âme humaine.

Ainsi, en étudiant les thèmes centraux de ses tragédies, nous obtenons un aperçu précieux des aspirations et des préoccupations de l’homme du XVIIe siècle. Corneille nous offre un miroir de notre propre humanité, nous invitant à nous interroger sur nos valeurs, nos désirs et nos obligations.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés